La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Définitions

Activité physique : tous les mouvements corporels produits par la contraction des muscles squelettiques entraînant une augmentation de la dépense énergétique au-dessus de la dépense de repos. Elle comprend tous les mouvements de la vie quotidienne, y compris ceux effectués lors des activités de travail, de déplacement, domestiques ou de loisirs.

Sport : sous-ensemble de l’activité physique, spécialisé et organisé, consistant en une activité revêtant la forme d’exercices et/ou de compétitions, facilitées par les organisations sportives.

Sédentarité : Il est maintenant largement recommandé de distinguer les activités sédentaires des activités d’intensité légère et à distinguer leurs effets respectifs sur la santé[1]. Une confusion persiste encore entre ces termes d’inactivité et sédentarité :
L’inactivité caractérise un niveau insuffisant d’activité physique d’intensité modérée à élevée, ne permettant pas d’atteindre le seuil d’activité physique recommandé de 30 minutes d’AP d’intensité modérée, au moins 5 fois par semaine ou de 25 minutes d’AP intensité élevée au moins 3 jours par semaine pour les adultes. Pour les enfants et les adolescents, le seuil recommandé est de 60 minutes d’AP d’intensité modérée par jour.
La sédentarité ou "comportement sédentaire" est définie comme une situation d’éveil caractérisée par une dépense énergétique inférieure ou égale à la dépense de repos en position assise ou allongée (1,6 MET) : déplacements en véhicule automobile, position assise sans activité autre, ou à regarder la télévision, la lecture ou l’écriture en position assise, le travail de bureau sur ordinateur, toutes les activités réalisées au repos en position allongée (lire, écrire, converser par téléphone, etc.)[2].

MET ou Equivalent métabolique (Metabolic Equivalent Task) : unité indexant la dépense énergétique lors de la tâche considérée sur la dépense énergétique de repos [2]

- activités sédentaires < 1,6 MET ;

- 1,6 MET ≤ activités de faible intensité < 3 METs ;

- 3 METs ≤ activités d’intensité modérée < 6 METs ;

- 6 METs ≤ activités d’intensité élevée < 9 METs ;

- activités d’intensité très élevée ≥ 9 METs.

Santé : La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité[3]

      Définitions Onaps Définitions Onaps



[1] Pate et al., 2008

[2] ANSES, 2016

[3] Préambule à la Constitution de l'Organisation mondiale de la Santé, adopté par la Conférence internationale sur la Santé en 1946

 


Partager via un média social

Activité physique et sédentarité

Sedentary Behaviour Research Network, SBRN, rassemble les chercheurs et professionnels de santé autour d'une thématique, les effets de la sédentarité sur la santé avec pour objectif principal de partager et diffuser les savoirs à la communauté académique mais aussi au grand public. Ainsi plusieurs études et articles scientifiques sont consultables depuis leur site.

Centre de Recherches de l'Activité Physique : Grâce au financement de la fondation Robert Wood Johnson, Active Living Research a créé le Centre de Recherches de l'Activité Physique (Physical Activity Research Center, PARC). L'objectif de PARC est d'aider à recueillir des données probantes sur les politiques, les pratiques et les aspects de l'environnement déjà bâti, destinés à promouvoir une activité physique sans danger et appropriée pour l'ensemble des jeunes et de leurs familles. PARC mènera des études pour faciliter l'information concernant les efforts nationaux engagés visant à la promotion d'une vie active, s'assurant ainsi une prévention de l'obésité infantile et que tous les jeunes aient l'occasion d'être actifs.

Observatoire International de l'Activité Physique (Global Observatory for Physical Activity) : L’observatoire international de l’activité physique fut créé en réponse à l’appel urgent lancé en 2012 par Lancet Physical Activity Series. L’observatoire international de l’activité physique est une organisation mondiale composée de chercheurs en activité physique, d’épidémiologistes, des décideurs en santé publique et de praticiens produisant et analysant des données mondiales fiables, actuelles et de qualité ainsi que des informations et des savoirs sur les sujets de l’activité physique et de la santé. Il n’existe aucun autre observatoire dédié à suivre l’activité physique en général au niveau mondial.

ParticipACTION : ParticipACTION est un organisme national à but non lucratif qui aide les Canadiens à rester assis moins longtemps et à bouger plus. Initialement créé en 1971, ParticipACTION travaille de concert avec ses partenaires, qui sont, notamment, des organisations de sport, d’activité physique et de loisirs, des gouvernements et des sociétés commanditaires afin de faire de l’activité physique une partie essentielle de la vie quotidienne.

GlobalPANet : recense les recherches et les articles sur le thème de l'activité physique publiées dans le monde entier. 

Kino-Québec : Ce programme québécois promeut un mode de vie physiquement actif, grâce au soutien du ministères de l'éducation, de l'enseignement supérieur et de la recherche et du ministère de la santé et des services sociaux. Parmi leurs publications à consulter, Kino-Québec propose des fiches d'information scientifique en lien avec l'activité physique.

 

Nutrition

Institute of cardiometabolism and nutrition (ICAN) : L'institut souhaite innover dans les soins des maladies cardiométaboliques grâce à la recherche translationnelle et a pour mission d'amplifier les liens entre la recherche fondamentale et ses applications cliniques et industrielles.

The Centre for European Nutrition and Health (CENS) : Le Centre pour la nutrition et la santé européenne est une structure de collaboration avec une approche "guichet unique" pour étudier la nutrition sous toutes ses dimensions et d'offrir une vision globale de ce sujet.

 

Divers

Organisation Mondiale de la Santé (OMS) : Son rôle est de diriger et de coordonner la santé internationale au sein du système des Nations Unies. Sa tâche consiste à :
- prendre la tête de file concernant les questions essentielles de santé et encourager des partenariats lorsqu’une action commune est nécessaire ;
- établir le calendrier de recherches, stimuler la création, la traduction et la diffusion de connaissances précieuses ;
- fixer des normes et des critères, promouvoir et suivre leur mise en œuvre ;
- articuler des options politiques éthiques fondées sur les faits ;
- fournir un appui technique, catalyser le changement et mettre en place des moyens institutionnels durables ;
- surveiller la situation sanitaire mondiale et évaluer les tendances en matière de santé.