La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Premier colloque de l'Onaps

Il s'est tenu le 12 octobre 2016, à Paris au Ministère des affaires sociales, salle Pierre Laroque et a porté sur le thème de la sédentarité avec la participation d'Angelo Tremblay.

Cliquez ici pour consulter le programme.

Toutes les interviews réalisées lors du colloque sont bientôt en ligne ici. Les présentations des intervenants sont  disponibles ici.

Définitions

Activité physique : tous les mouvements corporels produits par la contraction des muscles squelettiques entraînant une augmentation de la dépense énergétique au-dessus de la dépense de repos. Elle comprend tous les mouvements de la vie quotidienne, y compris ceux effectués lors des activités de travail, de déplacement, domestiques ou de loisirs.

Sport : sous-ensemble de l’activité physique, spécialisé et organisé, consistant en une activité revêtant la forme d’exercices et/ou de compétitions, facilitées par les organisations sportives.

Sédentarité : Il est maintenant largement recommandé de distinguer les activités sédentaires des activités d’intensité légère et à distinguer leurs effets respectifs sur la santé[1]. Une confusion persiste encore entre ces termes d’inactivité et sédentarité :
L’inactivité caractérise un niveau insuffisant d’activité physique d’intensité modérée à élevée, ne permettant pas d’atteindre le seuil d’activité physique recommandé de 30 minutes d’AP d’intensité modérée, au moins 5 fois par semaine ou de 25 minutes d’AP intensité élevée au moins 3 jours par semaine pour les adultes. Pour les enfants et les adolescents, le seuil recommandé est de 60 minutes d’AP d’intensité modérée par jour.
La sédentarité ou "comportement sédentaire" est définie comme une situation d’éveil caractérisée par une dépense énergétique inférieure ou égale à la dépense de repos en position assise ou allongée (1,6 MET) : déplacements en véhicule automobile, position assise sans activité autre, ou à regarder la télévision, la lecture ou l’écriture en position assise, le travail de bureau sur ordinateur, toutes les activités réalisées au repos en position allongée (lire, écrire, converser par téléphone, etc.)[2].

MET ou Equivalent métabolique (Metabolic Equivalent Task) : unité indexant la dépense énergétique lors de la tâche considérée sur la dépense énergétique de repos [2]

- activités sédentaires < 1,6 MET ;

- 1,6 MET ≤ activités de faible intensité < 3 METs ;

- 3 METs ≤ activités d’intensité modérée < 6 METs ;

- 6 METs ≤ activités d’intensité élevée < 9 METs ;

- activités d’intensité très élevée ≥ 9 METs.

Santé : La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité[3]

      Définitions Onaps Définitions Onaps



[1] Pate et al., 2008

[2] ANSES, 2016

[3] Préambule à la Constitution de l'Organisation mondiale de la Santé, adopté par la Conférence internationale sur la Santé en 1946

 


Partager via un média social

Un Conseil d’orientation

Le Conseil d’orientation est chargé de fixer les axes ou thématiques de travail qu’il souhaite voir engagés par l’Onaps.

Les travaux concernent la recherche, les études, l’exploitation et la production de données permettant notamment d’établir des consensus et des recommandations.

Il est informé des travaux retenus par le Comité scientifique en application de ses décisions, de leur suivi et de leurs résultats.

Il est composé des partenaires qui, sur le plan national, sont impliqués ou intéressés par les travaux de l’Onaps :

- Mme France Poret-Thumann, Sous-directrice de l'action territoriale, du développement des pratiques sportives et de l'éthique du sport, Direction des sports, Ministère de la ville, de la jeunesse et des sports (DS) ;

- M. Jean Dhérot, adjoint au chef bureau de la protection du public, de la promotion de la santé et de la prévention du dopage, Direction des sports, Ministère de la ville, de la jeunesse et des sports (DS) ;

- Mme Sylvie Banoun, coordinatrice interministérielle pour le Développement de l’Usage du Vélo (CIDUV) ;

- Mme Nathalie Fourcade, Sous-directrice de l'Observation de la santé et de l'assurance maladie, Direction de la recherche, des études, de l’évaluation des statistiques (DREES) ;

- Mme Véronique Gaste, Cheffe du bureau de la santé, de l'action sociale et de la sécurité, Direction générale de l'enseignement scolaire,  Ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche ;

- Mme Céline Leclerc, Directrice de l’ORS Centre Val de Loire et vice-présidente de la Fédération nationale des observatoires régionaux de santé (FNORS) ;

- M. Yves Lévy, Président-Directeur général de l’Inserm ;

- ainsi que des représentants d’autres organismes impliqués ou intéressés par les travaux de l’Onaps, par cooptation des membres du Conseil d’orientation.

 

Un Comité scientifique

Le Comité scientifique fixe, en application des décisions prises par le Conseil d’orientation, les travaux à engager. Il établit la démarche scientifique pour leur mise en œuvre.

Il est présidé de droit par le Professeur Martine Duclos de l’Université d’Auvergne.

Sa composition est la suivante :

Martine  Duclos

Endocrinologue, médecin du sport et physiologiste, et professeur des Universités Praticien Hospitalier, chef du service de Médecine du Sport et des explorations fonctionnelles au CHU de Clermont-Ferrand. Elle mène au sein du Centre de Recherche en Nutrition Humaine (INRA-Université d’Auvergne) des travaux de recherche orientés sur les relations entre activité physique et sportive et métabolisme et hormones selon un curseur allant du sportif intensif à la personne physiquement inactive et sédentaire, en bonne santé apparente ou présentant une maladie chronique (diabète de type 2, obésité, cancer). Elle est membre de la commission "activité physique, sport santé" de la Société Française de Médecine du Sport et de l’Exercice SFMES, et membre de la commission mixte Comité National Olympique Sportif Français CNOSF/SFMES qu’elle représente au sein du pôle ressource du CNOSF.
Depuis septembre 2013, le Professeur Martine Duclos est conseillère scientifique pour le ministère chargé du Sport au sein du pôle ressources national sport santé bien être (PRN2SBE) et a été nommée expert français au titre des groupes thématiques définis dans le plan de travail Sport de l’Union européenne 2014-2017 en charge du point focal chargé de la mise en œuvre de la recommandation sur la promotion transversale de l’activité physique bienfaisante pour la santé adoptée sous présidence Lituanienne.

 François Carré


Professeur de physiologie cardiovasculaire et de l’exercice musculaire à la Faculté de Médecine de Rennes, cardiologue et  médecin du sport, responsable des Services d’Explorations Fonctionnelles et de Médecine du Sport au CHU Pontchaillou de Rennes et directeur adjoint de l’Unité INSERM U 1099. Le professeur Carré est rédacteur en chef de la revue Cardio et sport et il a écrit un ouvrage sur les risques de la sédentarité "Danger Sédentarité". Un sujet dont il est véritablement devenu expert au fil de ses rencontres et discussions avec ses patients et de ses fonctions d’ancien président du Groupe Exercice, Réadaptation et Sport (GERS) de la Société Française de Cardiologie, d’ancien président du Club des Cardiologues  du Sport et d’ancien secrétaire du Groupe de Cardiologie du Sport de la Société Européenne de Cardiologie.

Pascale Duché

Professeur des Universités à l’Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand. Sa thématique de recherche est la compréhension des mécanismes par lesquels l’activité physique prévient et participe au traitement des pathologies chroniques métaboliques, en particulier chez l’enfant. Elle participe actuellement au groupe de travail du Ministère de la Santé "Activité physique et prise en charge des personnes atteintes de maladies chroniques : quelles compétence pour quels patients ? Quelles formations ?" ; au groupe d’experts sur l’étude des résultats de l’étude INCA 3 (Anses) ainsi qu'au groupe d’experts sur la révision des repères relatifs à l’activité physique du PNNS (Anses). Elle est également membre du Comité Scientifique de l’Université d’Eté de Nutrition de Clermont-Ferrand, du collège A du CNU section 74 et du Comité d’Ethique pour la Recherche en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives. Enfin, Pascale Duché est responsable du Master STAPS "Activité – Projet – Sport – Santé" et du Master 2 Recherche "Exercice, Sport, Santé et Handicap" co-habilité avec les Universités Jean Monnet de Saint-Etienne et Chambéry.

 David Thivel 

Il a réalisé son Doctorat au sein du Laboratoire de Nutrition Humaine (INRA) et du Laboratoire de Biologie des APS de Clermont-Ferrand (Université Blaise Pascal), étudiant les adaptations nutritionnelles à l’exercice physique chez l’adolescent mince et obèse. Il a réalisé un premier séjour postdoctoral à la Columbia University de New-York City (USA) où il a pu approfondir ces explorations énergétiques et métaboliques en réponse à la perte de poids induite par chirurgie bariatrique. Son second séjour postdoctoral à Ottawa (Canada) lui a permis de poursuivre ses travaux sur les réponses nutritionnelles à l’exercice physique et aux comportements sédentaires chez les enfants. Aujourd’hui, David Thivel est Maître de Conférences à l’Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand (UFR STAPS) et centre son travail de recherche sur les intérêts et impacts de l’activité physique et de la sédentarité sur le profil métabolique et le statut nutritionnel des enfants et adolescents, particulièrement dans le cadre de l’obésité pédiatrique. Monsieur Thivel est également membre de l’Organisation Européenne sur l’Obésité Pédiatrique (ECOG).

Yves Boirie 

Professeur des Universités et Praticien Hospitalier en Nutrition au CHU de Clermont-Ferrand. Il est Chef du service de Nutrition Clinique du CHU et dirige par ailleurs une équipe de recherche intitulée "Alimentation et santé musculo-squelettique" dans l’Unité de Nutrition Humaine du Centre de Recherche en Nutrition Humaine d’Auvergne. Sa thématique principale de recherche porte sur le renouvellement protéique de l’organisme, notamment dans le muscle, et l’impact des nutriments et des hormones pour le maintien du capital musculaire. Son expertise est reconnue dans le domaine de la sarcopénie associée au vieillissement et aux maladies chroniques et les stratégies de préservation musculaire par la Nutrition. Il est auteur de plus de 160 publications originales dans des journaux internationaux. Il a été membre de plusieurs comités scientifiques de sociétés savantes de Nutrition et a été Président du comité scientifique de la Société Européenne de Nutrition Clinique et Métabolique. Il est aussi responsable de l’enseignement de la Nutrition à la Faculté de Médecine de Clermont-Ferrand, dans les formations du cursus médical, dans le parcours LMD mention "Nutrition" et est responsable interrégional du DESC de Nutrition.

 Bruno Pereira

Biostatisticien au CHU de Clermont-Ferrand au sein de la Délégation de la Recherche Clinique et des Innovations (DRCI). Après des études en mathématiques, il a obtenu deux masters (M2 professionnel à l’université Bretagne Sud à Vannes et M2 Recherche à l’Université Montpellier II) puis un Doctorat de Sciences en Mathématiques appliquées et Applications des Mathématiques en 2008, réalisé au CRLC Val d’Aurelle de Montpellier ("Développements méthodologiques des essais randomisés en clusters : application aux essais d’intervention"). Attaché temporaire d’enseignement et de recherche pendant un an à l’Université Montpellier II, il a rejoint la DRCI du CHU de Clermont-Ferrand en 2009 et a pris la responsabilité de la cellule Méthodologie, Data-management et Biostatistiques. Impliqué dans plus de 180 travaux indexés Medline à ce jour, ses thématiques de recherche se focalisent principalement autour de l’estimation du nombre de sujets nécessaires et de l’analyse de données répétées, plus particulièrement dans le contexte des essais d’intervention randomisés en clusters.

Jean-François Toussaint

Cardiologue et Professeur de physiologie à l’Université Paris Descartes. Fellow de l’Université Harvard, ses travaux sont consacrés à la prévention et aux limites humaines. Il dirige l’IRMES (Institut de Recherche Médicale et d’Epidémiologie du Sport) qui évalue les effets sanitaires de l’activité physique et du sport et le Groupe de Prospective du Haut Conseil de la santé publique, qu’il oriente vers l’analyse des grands enjeux de santé et la prévention des risques émergents. Membre du Comité d’Orientation du Musée de l’Homme, il a récemment organisé, avec Gilles Boeuf et Bernard Swynghedauw, les colloques "L’homme peut-il s’adapter à lui-même ?".

 Anne Vuillemin 

Professeur des Universités à la Faculté des Sciences du Sport de l'Université Nice Sophia Antipolis. Elle est membre du Laboratoire Motricité Humaine Education Sport Santé (LAMHESS), au sein duquel elle est responsable de la thématique 4 « Promotion de la santé par l’activité physique ». Ses principaux domaines d’expertises sont la mesure de l’activité physique et de la sédentarité déclarées et la mesure de l’impact de ces comportements sur la santé, en particulier la qualité de vie.  La finalité de ses travaux est de contribuer à mieux comprendre ces comportements, leurs interrelations et leurs déterminants, en vue de proposer des stratégies d’interventions pour les rendre plus favorables à la santé. Elle porte un intérêt particulier aux politiques de promotion d’une activité physique bénéfique pour la santé et à son développement territorial. Elle est également membre élu au comité directeur du réseau européen de promotion de l’activité physique dans un but de santé (HEPA Europe).

- un représentant de l’Inserm,

- ainsi que tout autre expert sur proposition du Président. 

Sur proposition du Président, tout professionnel qui le sollicite et qui justifie par ses travaux ou ses engagements professionnels de compétences avérées dans le champ d’action de l’Onaps , peut devenir membre du Comité scientifique.

 

Un secrétariat général

Le secrétariat général met en œuvre les orientations arrêtées par le Conseil d’orientation de l’Onaps.

Il assure le secrétariat de ses instances : Conseil d’orientation et Comité scientifique.

Il est composé des membres suivants :

- le professeur Martine Duclos ;

- le professeur Jean Chazal, doyen Directeur de l’UFR Médecine ou son représentant ;

- Michelle Clavière, présidente du Comité régional des offices municipaux du sport d’Auvergne (CROMS) ;

- Alain Parodi, directeur régional et départemental de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale ou son représentant (DRDJSCS Auvergne Rhône-Alpes) ;

- Marguerite Dupechot, médecin conseiller de la DRDJSCS Auvergne Rhône-Alpes ;

- Corinne Praznoczy, directrice de l’Onaps qui en a la responsabilité et en assure l’animation.