La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Prolongation des Inscriptions  !

 

Le prochain colloque de l'Onaps, Des actifs... Actifs ! Bouger et limiter la sédentarité au travail, aura lieu les 29 et 30 janvier 2019 à Vichy. 

Toutes les infos ici pour vous inscrire jusqu'au 18/01/2019.

 

 


Définitions

 

Définitions des termesDéfinitions des termes

 

 

 

 

 

 

 

Partager via un média social

Sédentarité/Inactivité/Transports 

Le British Medical Journal publie une nouvelle étude sur les avantages du vélo et de la marche

Posté le 25/04/2017

Le British Medical Journal vient de publier une nouvelle étude sur les bienfaits des modes de déplacements actifs. Des chercheurs britanniques ont suivi dans tout le Royaume-Uni plus de 260 000 participants pendant 5 ans sur leur mode de déplacement pour se rendre au travail, que ce soit des modes actifs (marche, vélo) mixtes ou inactifs (voiture ou transports en commun).
S'il est déjà connu que les déplacements actifs sont recommandés pour introduire plus d'activité physique dans son quotidien et qu'ils sont associés à un risque plus faible de développer des maladies cardio-vasculaires, cette étude se distingue par les résultats obtenus sur chaque mode de déplacement.

Ainsi les déplacements à vélo sont associés à un risque plus faible de mortalité toutes causes confondues, de maladies cardio-vasculaires ainsi que de cancer et les déplacements à pieds sont associés à un risque diminué de maladies cardio-vasculaires avec un effet dose-dépendant et indépendamment des facteurs confondants. Les modes de déplacements mixtes comprenant une partie à vélo, s'avèrent associés à un risque plus faible de cancer et de mortalité toutes causes confondues. 
De plus, pour l'équipe de chercheurs ayant conduit l'étude, les politiques conçues pour amener la population vers des modes de déplacements plus actifs, notamment à vélo (par exemple: pistes cyclables, location de vélos, subventions pour faciliter l'acquisition de vélos) sont des opportunités à saisir afin d'améliorer la santé des populations. 

 Pour lire l'étude, cliquez ici.

L'Ademe publie une étude d'évaluation sur les services vélos

Posté le 13/04/2017

Cette nouvelle étude réalisée pour le compte de l’ADEME par INDDIGO, a pour objectif de mieux connaitre l'ensemble des services développés autour du vélo (locations de vélos, systèmes d'aides à l'achat, vélos-écoles, ateliers d’auto-réparation...) et de comprendre les usages de ces services ainsi que les usagers.

L'étude se découpe en 5 éléments : 

- un rapport de diagnostic qui comprend la caractérisation des services étudiés et les recommandations opérationnelles,
- 5 cahiers techniques dans lesquels se trouve l'analyse des enquêtes auprès des usagers des services,
- une synthèse des résultats de l'enquête
- des infographies sur les principaux enseignements de l'étude.

Le rapport est en accès libre ici.

Évaluation de la politique de développement de l’usage du vélo pour les transports du quotidien

Posté le 23/06/2016

Le Point sur, revue du Commissariat général au développement durable, revient sur l'usage du vélo comme mode de transport.

Depuis les années 2000, les actions des politiques en faveur du vélo se multiplient dans les plans de déplacements urbains, que ce soit à propos des aménagements de la voirie, de la mise en place de services de prêt ou de location de vélos, des subventions à des associations de cyclistes... Ces politiques ont ainsi permis l'augmentation de la pratique du vélo en ville : les déplacements ont augmenté de 21 % entre 2000 et 2010. 

Ce mode de transport présente bien des avantages : 
- économique, 
- rapide : sur des trajets compris entre 1 et 3 km, le vélo permet un déplacement à une vitesse de l’ordre de 10 km/h,
- bénéfique à la santé : la pratique régulière du vélo a des impacts significatifs sur le risque de maladie respiratoire et sur l’obésité et a des effets bénéfiques sur la santé mentale. 

La suite de l'évaluation est à retrouver en cliquant ici.

Activité physique : Lutter contre la sédentarité pour bien vieillir

Posté le 18/04/2016

L’étude menée en 2009 par les centres de prévention Bien vieillir Agirc-Arrco, a permis d'identifier les indicateurs du vieillissement réussi, mais aussi les facteurs ayant un impact sur le ressenti de l’état de santé. Ainsi le constat est que la pratique d’une activité physique contribue significativement à la qualité ressentie du vieillissement, qualifiée de "Bien vieillir". Pour prendre connaissance de l'étude cliquez ici.

Correlates of physical activity : why are some people active and others not ?

Posté le 21/03/2016

L'inactivité physique est un facteur déterminant concernant la charge des maladies non transmissibles dans les pays à hauts revenus et de plus en plus dans les pays à faibles revenus ou à revenus modestes.
Comprendre pourquoi les gens sont physiquement actifs ou inactifs permettrait une amélioration des interventions en santé publique, et de l'efficacité des programmes en ciblant les causes connues de l'inactivité.
L'article publié sur le site du LANCET en 2012, cherche à répondre à la question suivante : pourquoi certains sont actifs et d'autres inactifs ?, en se concentrant sur les corrélats et les déterminants de l'inactivité physique. Point innovant de cette étude : le cadre des recherches est recentré sur les pays à faibles revenus ou à revenus modestes.
Pour en prendre connaissance, cliquez ici.

Actualisation des repères du PNNS - Révisions des repères relatifs à l'activité physique et à la sédentarité

Posté le 01/03/2016

L’Anses a été saisie le 5 avril 2012 par la Direction générale de la santé (DGS) pour la réalisation de l’expertise suivante : "Actualisation des repères du PNNS : Révisions des repères relatifs à l’activité physique et à la sédentarité".

Le présent avis porte uniquement sur le volet Activité Physique et sédentarité dans l’objectif de proposer des repères pour la population générale en prévention primaire.Voici le rapport d'expertise collective de l'Anses 2016. Pour le télécharger cliquez ici.